+ Afficher le menu

Rempoter ses plantes (plantes tropicales et plantes vertes)

design sans titre

Matériel nécessaire

pot orchidee plastique crystal 17 cm

Pot plastique

soucoupe ronde 25cm

Soucoupe / Coupelle

img 8659

Substrat

img 8643

Billes d'argile

img 8655

Sécateur & Scalpel

plateau top2

Plateau

feutre drainage

Feutre de drainage

fullsizerender

La plante à rempoter

Rempotage d’une plante d’intérieur : pourquoi, quand, et comment ?

Le rempotage est une étape extrêmement importante dans la vie d’une plante d’intérieur ; malheureusement, ce geste primordial est parfois négligé ou mal exécuté. Or une plante en pot, contrainte de vivre dans un espace limité avec un apport plus ou moins régulier de nutriments et d’eau, est nécessairement dépendante de l’entretien de son propriétaire.

Pour se développer et produire de nouvelles feuilles de qualité, votre plante tropicale nécessite un pot correspondant à son stade de développement.

Pour des plantes vertes suivant un cycle naturel (celui du soleil) le rempotage interviendra généralement au début du printemps. Pour des plantes tropicales sous lampe horticole, il faudra reproduire l’opération aussi fréquemment que nécessaire, dès que les racines occupent la totalité du pot et n’ont plus d’espace de développement.

Sauf rares exceptions (comme les bonzaï), une plante (de 50cm de haut par exemple) possède une masse racinaire équivalente afin de capter suffisamment de nutriment et d’eau pour les acheminer dans le reste de la plante. C’est donc pour cette raison que la taille du pot est un facteur essentiel.

Un pot trop grand ? Votre plante verte se concentrera sur la production de racines afin de couvrir le nouvel espace dont elle dispose avant de produire de nouvelles feuilles et tiges. Elle sera également souvent sujette au sur-arrosage, n’ayant pas une capacité d’absorption suffisante.

Un pot trop petit ? Votre plante d’intérieur aura surement de grandes difficultés à produire de nouvelles feuilles de qualité car ses racines, occupant tout l’espace, ne laisseront plus l’eau imbiber le substrat et les nutriments seront disponibles en trop faible quantité.

Pensez à elles comme à vous : si vous chaussez du 42 vous n’achèterez pas de chaussures en 39 et encore moins en 45 !

Le choix de la forme, ainsi que de la matière du pot, est important : il est ainsi peu utile de fournir un pot très large à une plante (sauf si la taille de cette dernière l’exige évidemment !) qui de manière générale privilégiera un développement racinaire descendant (vertical) et non horizontal (dans la largeur du pot). La matière du pot est également à réfléchir (pot en plastique, pot en terre cuite, pot géotextile…) et dépendra de votre mode de culture.

Préparation et sélection du matériel

Voici le matériel nécessaire pour procéder au rempotage d’une plante tropicale :

• Un pot percé de taille supérieure au pot actuel (de ø12 à ø15 par exemple)

• Une soucoupe / coupelle

• Le substrat choisi (découvrez ici comment choisir un substrat adapté à votre plante)

• Des billes d’argiles (ou équivalent)

• Un sécateur / scalpel / ciseaux de jardinage

• Un grand récipient (type bassine ou plateau) pour éviter de passer l’aspirateur ;)

• Un feutre de drainage ou un petit bout de grillage fin

Il va de soi que l’ensemble du matériel qui servira au rempotage de votre plante devra avoir été nettoyé précautionneusement avant emploi. Que le matériel soit neuf ou déjà utilisé, la désinfection de vos divers accessoires est une étape INCONTOURNABLE avant toute manipulation. Du matériel propre évite de rependre d’éventuel(le)s maladies, moisissures, champignons et autres insectes dans votre espace de culture.

De plus, le rempotage s’effectue avant l’arrosage de votre plante, le mieux est d’attendre que le substrat soit sec avant de réaliser l’opération. Puis d’arroser généreusement votre plante dans son nouveau pot.

photos gratuites de a l echelle mondiale a l interieur adulte
photos gratuites de a l interieur antibacterien antiseptique

Étape 1. Prendre son nouveau pot, percé et propre, y placer dans le fond le feutre de drainage (ou grillage fin) afin d’obstruer les trous de drainage pour éviter à vos billes d’argiles de sortir du pot. Ajouter une couche de quelques centimètres de billes d’argile a fond de votre pot et la recouvrir de feutre de drainage afin de la séparer du substrat (facultatif).

Les billes d’argile achetées dans le commerce ont parfois besoin d’être tamponnées avant utilisation, vous pouvez consulter notre tutoriel en question : Tamponner et nettoyer ses substrats.

Étape 2. Ajouter dans le nouveau pot une partie de votre substrat en laissant de la place pour la motte de terre contenant les racines de votre plante. Pour simplifier l’opération vous pouvez placer un pot de plus petit diamètre au centre de votre nouveau pot au moment d’ajouter le substrat. Cela va créer un creux au centre de votre nouveau pot qui fera les dimensions de votre motte racinaire, et permettra d’accueillir plus facilement la plante et ses racines.

img 8671
img 8677

Étape 3. Sortez délicatement votre plante de son ancien pot, vous pouvez laisser tremper votre plante quelques minutes dans l’eau afin de faciliter cette étape. Si la plante semble bloquée dans le pot, pressez les côtés de ce dernier ainsi que le fond du pot avec votre pouce pour « décoller » la plante.

Défaites les racines (le chignon) délicatement à l’aide de votre sécateur ou autre outil, cela aidera les racines de votre plante à repartir dans votre nouveau pot.

Attention : Défaire le chignon ne veut pas dire couper les racines, seulement délier les racines situées au fond du pot pour les rendre moins compactes.

Durant cette étape, profitez-en pour récupérer des rejets ou réaliser des coupes propres (avec un scalpel ou ciseau de jardinage) afin de réaliser des boutures ou de soulager la plante de feuilles ou racines abimées.

Étape 4. Placer votre plante dans son nouveau pot, centrez-la et trouvez l’angle qui lui conviendra le mieux.

Ajoutez la suite du substrat et laisser quelques centimètres de manœuvre afin de rajouter du substrat plus tard ou une couche de bille d’argile par exemple.

Tassez votre pot afin qu’il n’y ait pas de trou d’air dans le substrat (ne pas tasser votre pot à l’extrême, il faut simplement que la plante soi maintenue et dans la bonne position).

img 8679
img 8685

Étape 5. Placez votre nouveau pot dans une coupelle et arroser votre plante fraichement rempotée en bonne quantité. Selon le substrat utilisé, n’hésitez pas à rajouter des engrais et autres vitamines afin d’aider votre plante à récupérer de cette opération stressante : Nourrir ses plantes.

Voilà, l’opération est terminée et votre plante est prête à repartir !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,